Daniel Dupont

Daniel Dupont

C’est toujours tentant de se débarrasser d’un fonds d’investissement quand il sous-performe. Même nous, comme conseillers, on sent la tentation. On la combat toutefois.

Regardez Daniel Dupont en 2017 avec Grande Capitalisation Canada. Son fonds donnait 1.08% alors que ses compétiteurs donnaient 8.52%. Une sous-performance importante. Il se faisait battre par 98% des paires. L’histoire voulait se répéter en 2018, jusqu’en septembre.

Toutefois, le chaos s’est emparé des marchés en octobre. Depuis? Son fonds va très bien. En 2018, il a battu 99% de ses paires. Il a donné 1.00% au lieu du -2.76% moyen de sa catégorie.

PROCESSUS INTELLECTUEL

Avant de se débarrasser d’un fonds, voici le processus intellectuel que l’on applique chez nous :

  • Pourquoi ai-je acheté le fonds à l’époque?
  • Ces raisons sont-elles encore valides aujourd’hui?
  • Pourquoi enregistre-t-il une sous-performance?
  • Est-ce des facteurs externes à la compétence du gestionnaire qui affecte le portefeuille?
  • Le gestionnaire a-t-il respecté son style d’investissement, peu importe les résultats? Autrement dit, a-t-il fait ce qu’il a dit qu’il allait faire.

Ce qui nous a permis chez nous d’endurer une sous-performance sur plusieurs mois, c’est ce processus intellectuel. C’est pour ça que nous n’avons pas liquidé le fonds de Daniel Dupont pour aller dans quelque chose de plus « trendy » et que nous avons même continué à y investir en 2018.

Si vous n’avez pas ce processus, vous ne faites que distribuer la nouvelle saveur du mois… Vous vendez des rendements passés à vos clients. Tout le monde est capable de classer les meilleurs fonds de l’année sur Morningstar.

LES MARCHÉS VOUS TESTENT

Cet exemple est parfait pour démontrer un point. Tout ça se passe sur une période de 24 mois et le gars passe de zéro à héros sous deux années fiscales consécutives, et ce de manière spectaculaire. Toutefois, gardez en tête une chose. Parfois, un fonds peut sous-performer pendant 3-4-5, voir 6 ans et un peu plus. Les marchés financiers jouent avec vos émotions.  Toute l’information et les fluctuations ne sont là que pour vous faire dévier de votre plan, votre vision. Gardez aussi en tête qu’un gestionnaire ne battra pas le marché chaque année et il ne le battra pas de 10% annuellement non plus sur une longue période de temps.

Voici quelques vraies bonnes raisons de se débarrasser d’un fonds de placement :

  • Il ne fait que reproduire un indice, mais vous charge le prix d’une gestion active.
  • Il ne fait pas ce qu’il dit. Le portefeuille utiliserait par exemple un style valeur, mais on y trouve une tonne de compagnies à 100 fois les bénéfices.
  • La compagnie d’investissement renvoie les gestionnaires après une sous-performance attribuée à des facteurs externes.
  • Les commentaires du gestionnaire sont incohérents  ou il change constamment d’idées de trimestre en trimestre.
  • Le gestionnaire n’est nullement intéressé par le long terme.
  • Le gestionnaire change ses convictions au gré du vent.

Bref, avant de tout chambouler vos portefeuilles réfléchissez, et ne vous fiez pas à votre côté émotif.

Contactez-nous pour une rencontre.

Notez que toutes les statistiques ont été prises sur le site de MorningStar Canada. (FID631)