CELI

Je lisais un article sur TVA Nouvelles et un paragraphe a attiré mon attention par rapport au CELI :

«Les milléniaux gardent le cap sur leurs objectifs d’épargne pour répondre à leurs besoins immédiats. Nous croyons que l’heure est venue de voir à plus long terme en épargnant aussi pour leurs besoins à venir», a indiqué Brigitte Felx, Planificatrice financière, RBC.

Ce commentaire se voulait une réponse au constat que 48% des milléniaux préfèrent mettre de l’argent dans leur CELI contre seulement 30% dans leur compte REER. C’est un sujet que j’ai abordé dans mon livre d’Endetté à Millionnaire avec David Descôteaux. Toutefois, notre approche est bien différente de celle de cette dame de la RBC. Nous ne croyons pas que le CELI ne doive servir qu’à l’épargne de court terme. Malheureusement, ce mythe est véhiculé par certaines banques depuis trop longtemps.

UN CELI PÉPÈRE? NON!

Premièrement, gardez en tête que vous avez le droit d’utiliser les mêmes produits d’investissement dans votre REER et votre CELI. Donc, oui, vous pouvez avoir un compte d’épargne très sécuritaire pour vos besoins de court terme, mais vous pouvez aussi déposer votre CELI dans les produits d’investissement plus agressifs. En effet, on peut acheter des actions ou un portefeuille d’actions avec un CELI.

LE REER POUR OPTIMISER VOTRE FISCALITÉ

Également, il faut garder en tête une chose. Les droits de cotisation REER peuvent être reportés dans le temps. De plus, si vous décaissez votre CELI, on vous redonne vos droits de cotisation. Donc, la décision d’investir dans le CELI n’est pas une décision irréversible, mais dans bien des cas, investir dans le REER en est une ou presque. La flexibilité du CELI est tout ce que les milléniaux ont besoin justement, pas pour rien qu’ils le favorisent.

Pourquoi investir dans un REER si vous gagnez 40 000$ et que votre plan de carrière vous amènera plus haut dans l’échelle des fiers tondus du gouvernement? Le REER vous donne un rabais d’impôt. Toutefois celui-ci est calculé en soustrayant vos derniers dollars gagnés de votre revenu imposable. Si vos derniers dollars sont imposés à 28%, mais que les derniers dollars que vous gagnerez en 2030 seront imposés à plus de 45%, pourquoi prendre le REER aujourd’hui? Attendons! Plaçons l’argent de manière agressive si vous voulez, à l’abri de l’impôt et lorsque vous atteindrez le club élite des gens qui font plus que leur juste part, vous viderez votre CELI pour cotiser au REER!

Comme vous voyez, le REER, c’est un outil d’optimisation fiscale. On l’utilise quand notre situation salariale est à son apogée. Avant, on n’avait pas le CELI, le REER n’était que le seul abri fiscal. Mais maintenant, on a le choix. Les jeunes ont le choix. Il est plus que normal qu’ils choisissent la flexibilité quand ils n’ont pas encore acheté leur première maison ou atteint leur plein potentiel en entreprise. Ce n’est pas parce qu’ils ne pensent qu’au court terme qu’ils préfèrent le CELI, c’est également parce que dans bien des cas, le CELI est la solution optimale pour eux, pour l’instant!

Comme conseiller, on ne doit pas s’arrêter qu’aux revenus de la dernière année du client. Il faut lui poser des questions sur son futur, sa carrière.

N’OUBLIEZ PAS NON PLUS LE REEE

Dans plusieurs scénarios, le REEE est encore plus puissant que le CELI et le REER. Alors, si un jeune sans enfant éparge en CELI et accumule un petit pactole, il aura également la possibilité de le transférer dans un REEE quand il aura des enfants. Il pourra ainsi ramasser de l’argent qui traîne sur le plancher grâce aux subventions du gouvernement. Imaginez, une fois ses enfants rendus aux études postsecondaires, il pourrait même envoyer une partie de son REEE… dans son REER!

Donc, au final, gardez en tête la chose suivante si vous hésitez entre le CELI et le REER. Assurez-vous de travailler avec un conseiller qui comprend votre plan de vie. En cas de doute, prenez un CELI, vous pourrez l’envoyer dans un REER plus tard, quand vous aurez une meilleure compréhension des trois outils financiers principaux qui s’offrent aux salariés canadiens.

Finalement, si vous investissez dans le CELI, c’est peut-être parce que justement, vous avez une vision à long terme contrairement à ce qu’on voudrait vous faire croire.